6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 07:15

Bonjour à tous,

Je vous fais part avec l'aide d'une internaute des informations suivantes qui sont une petite victoire dans l'acharnement médiatique dont Pascal a pu être victime, salissant sa vie, son histoire, ses principes...

Très respectueusement à tous.
Ronan

Lu sur le blog de Jean-Marc Morandini

Livre de Sevran/poursuites : le Niger et la Licra déboutés

La république du Niger et la Licra ont été déboutées jeudi des poursuites qu'elles avaient engagées à Paris contre le livre de Pascal Sevran où l'animateur français, décédé depuis, liait la famine en Afrique à la sexualité des Noirs.

Dans son ouvrage "Le privilège des jonquilles", publié en janvier 2006 chez Albin Michel, Pascal Sevran s'était élevé contre la famine des enfants au Niger où "le taux de fécondité est le plus élevé au monde".

"Les coupables sont facilement identifiables", poursuivait-il, "ils signent leurs crimes en copulant à tout va. La mort est au bout de leur bite. (...) Personne jamais n'osera leur reprocher cela, qui est aussi un crime contre l'humanité : faire des enfants".

Onze mois plus tard, dans un entretien au quotidien régional Var Matin, le chansonnier avait été plus loin, estimant qu'il "faudrait stériliser la moitié de la planète". Les politiques et les associations avaient vivement condamné ces propos, contraignant Pascal Sevran à présenter ses "excuses".

Des excuses qui n'avaient pas suffi à calmer l'indignation du gouvernement du Niger. Choqué par ces propos "on ne peut plus racistes" qui "font un éloge de l'eugénisme", il avait déposé plainte contre "Le privilège des jonquilles" pour provocation à la discrimination raciale. Jeudi, la 17e chambre a jugé que la plainte nigérienne était irrecevable, seule une association ou le ministère public pouvant saisir un tribunal français d'un tel délit. Bien que jugée recevable, la Licra n'a pas obtenu gain de cause contre Albin Michel.

 En effet, a considéré le tribunal, si Pascal Sevran "exprime son indignation (...) en termes crus et méprisants qui peuvent choquer ou blesser, il livre plus une réaction sur le vif qu'une analyse réfléchie sur le sujet". Et surtout, il n'exhorte personne à la violence, "au contraire", "il exhorte les lecteurs à avoir une compassion plus profonde et sincère envers ces malheureux enfants".

commentaires

Annie de Gironde 07/02/2009 16:26

Bonjour à tous,
Ainsi la justice lui a rendu son honneur.Quelle nouvelle !
Heureusement pour lui, il savait ce qu'il était ou plutot n'était pas :RACISTE.
Pascal, ses proches, ses lecteurs (ceux qui savent lire) n'avaient jamais eu aucun doute à ce sujet, même le mot ne faisait pas partie de son vocabulaire.
Pourtant je me demande encore comment sa maison d'édition en relecture ne lui a pas suggéré de modifier certains mots susceptibles de choquer ou de blesser. Il était attentif aux conseils de son éditeur.
Cela demeurera pour moi un mystère, du même ordre que le silence médiatique sur ses propos au moment de la sortie de cet ouvrage.Je pense qu'unbon conseil lui aurait permis d'éviter une douleur qu'il ne méritait pas. Il n'a jamais compris, admis, qu'on puisse lui reprocher d'être raciste. Ce fut pour lui, je crois une blessure extrême.
Aujourd'hui, il dort, ceux qui l'aime savent qu'il était un grand écrivain. C'est là, me semble t-il l'essentiel
Je vous adresse à tous, mon amical souvenir
Annie de G.

martine 06/02/2009 11:00

Je suis insctite sur le blog Morandini, et dès hier j'étais au courant, inutile de vous dire ma satisfaction même au dela, j'ai d'ailleurs mis un commentaire.
Justice est rendue, un peu tard pour lui qui ne le saura pas, mais pour sa famille a qui je pense souvent. Martine

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles