5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 15:26

Bonjour à vous tous, Amis de Pascal, La mauvaise saison.

Le printemps balance entre soleil et giboulées. La nature revient nous dire l'espoir. Les mimosas se fanent, les premiers bourgeons sont prêts à éclore. Je pense à Pascal, avec douceur et apaisement. Une main discrète aura déposé près de lui des jonquilles, "Stéphane avait le privilège des jonquilles".

Tout est bien, la vie continue... Vous écriviez Cher Jean-Claude : "Premières jonquilles sur mon bureau, jolies taches jaunes, parfumées. Elles annoncent la mauvaise saison. Mars est un mois détestable qui ne sait pas ce qu'il veut(J6)." Mon cher, vous aviez tort, Mars me ramène vers la vie (parfois nos avis étaient différents) j'y vois la nature renaître, signe immuable, d'un éternel recommencement. Barbara chantait :"Vous ne m'avez pas quittée depuis que vous êtes partie"(Remusat).

Je voulais vous dire exactement cela. Bien sur vos lettres n'arrivent plus, mais vous m'avez fait un très beau cadeau : L'Amitié chaleureuse ( oui, cela existe, ne soyez pas défaitiste!)

Trois relations différentes, l'une "mon improbable compatible" sa fidélité affectueuse envers vous est indéfectible, il me fait sourire parfois, plus tristement certains jours, vous avez deviné, j'en suis sûre ! Les deux autres, plus graves veillent ma douce mélancolie, vous savez, celle que vous aimiez tant.
Trois cadeaux qui me réchauffent le coeur, chacun à leur façon. Ce lien profond qui nous relie, c'est VOUS d'abord. Votre Amitié précieuse, perdure à travers eux.

Merci. A vous tous, Amis de Pascal, je souhaite un beau mois de Mars, rempli de promesses, celles du Printemps qui vient.

Amicalement.

Annie

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook