18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 10:38

Bonjour à toutes et à tous,

A travers ses écrits, Pascal nous racontait des choses légères, souvent très graves sur la société qui change.
Sa nostalgie d'un autre temps, moins violent, il nous parlait aussi de sa façon de voir la vie, l'amour et la mort.

En cela, il reste intemporel.

Je suis toujours étonnée de l'absence de commentaires sur les extraits publiés par Ronan si judicieusement. Pascal aimait qu'on parle de ses écrits.

La contradiction ne lui faisait pas peur, même si reconnaître sa part de provocation n'était pas toujours évidente.
Ses influences littéraires furent capitales dans sa façon d'écrire.

Comment aimer l'auteur sans avoir lu Chardonne, Berl, Morand, Jouhandeau et Mitterrand ?

Il nous laisse de beaux livres, l'artiste de variété était important certes, mais pour moi l'écrivain demeurera toujours, l'homme de réflexion qui avait encore tout à nous faire comprendre.

Je vous adresse à tous, mon amical souvenir.

Annie

commentaires

Josyane 20/06/2009 09:54

Comme vous, Martine, je n'ai jamais lu les auteurs cités et n'ai pas envie de les lire. Je ne m'en sens pas pour autant honteuse (loin de là). Il est ridicule de penser qu'il faut les avoir lus pour aimer Pascal. Pascal était unique et seuls sa personnalité, sa vie, ses écrits m'intéressent.
Et chère Martine nous sommes nombreux dans ce cas...sourire

beaufils 19/06/2009 09:28

Pour moi seul Pascal l'écrivain mérite que je lui consacre de mon temps.
Jamais je n'ai ouvert un livre des auteurs cités plus haut et n'ai pas honte de le dire.
Les livres de Pascal ont totalement changé ma façon de lire, et c'est déja une grande victoire dont je lui suis reconnaissante. Martine

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook