17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 15:16
5 On s'ennuyait le dimanche


Papa. Je répète ce mot-là dans ma tête plusieurs fois par jour, Papa, que je ne peux dire à personne. Mon amour, ce mot-là non plus je ne peux plus le dire.
A qui ? Mon amour, je me répète ce mot-là mille fois par jour, ce mot-là que lui seul aura mérité.
Il me reste un mot, un seul aussi grand que la vie et la mort que je peux dire, encore sûr d'être entendu : Maman.

On s'ennuyait le dimanche de Pascal Sevran.

commentaires

ANNIE 20/07/2009 15:23

Entre deux pages, l'une brocardant ceux qui accablent Brigitte Bardot et ses lecteurs qui veulent des nouvelles des personnages passant dans ses livres; au milieu de cela sa lucidité et sa tristesse de ne plus pouvoir dire ces mots :Papa, mon Amour, il nous renvoie à notre propre sort commun : vivre avec cette douleur infinie d'un temps disparu. Oui, Cher Jean-Claude vous aviez ce don là, nous remettre face à la réalité aussi douloureuse soit-elle. Annie

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles