Par Martine, le 26-07-09

Publié le 26 Juillet 2009

Dernière étape, revisite de Morterolles, ou rien n'a changé.

L'église est toujours ouverte aux visiteurs, la boîte d'allumettes est toujours là, un peu humide, pour allumer un cierge à qui le souhaite.
Le parc s'étale devant nous,  impeccable, aucune inquiétude a avoir, cher Pascal, votre soucis de l'ordre et de la propreté sont toujours de mise dans ce coin de campagne que vous aimiez tant avec Stéphane. 
Merci cher Pascal, par intermédiaire interposé, de nous avoir appris  à vous aimer.
Nous espérons que notre témoignage aura donné l'envie à d'autres personnes , de connaître un peu plus l'homme exceptionnel que vous étiez.
 
En attendant de revenir sur vos terre, car c'est sûr nous reviendrons, nous allons continuer de vous découvrir en lisant vos livres.
Vous ne trichez jamais dans vos livres, cela se sent, et c'est le meilleurs moyen de bien vous connaître.
Ces vacances a la campagne ont été un véritable enchantement, une certaine magie se dégage de ces lieux, et quand on nous demandera ou l'on a été en vacances, on se fera un plaisir de répondre, nous, dans le Limousin, " ils sont fous ces Alsaciens ".
Martine.


Rédigé par Ronan

Publié dans #Témoignages et mémoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

beaufils 27/07/2009 15:15

Oui je suis d'accords, le charme est rompu sachant que le maître des lieux s'en est allé, mais que cela ne nous empêche pas de déserter ce site magnifique, rien que pour lui, et lui seul.

ANNIE 27/07/2009 10:59

Bonjour Martine, merci de nous faire partager ces jolies photos. Pascal et son Prince aux yeus verts ont rendu ce lieu mythique. Il y aura toujours une petite émotion a revenir dans cette capagne du Limousin. C'est certain. Mais le charme est rompu, Pascal ne passera plus le petit portail vert pour sa promenade mélancolique du soir. Cela demeure inacceptable pour moi. Désormais il ne reste que ses livres pour le retrouver. Je vous adresse mon amical souvenir. Annie