26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 09:31
Bonjour à tous les amis de Pascal.
 
Certaines personnes demandent parfois des nouvelles d'Aïda en particulier Nathalie. J'ai pu avoir une conversation téléphonique avec celle que Pascal avait surnommée Aïda (allusion musicale à Verdi). Cette dame charmante et modeste porte avec une affectueuse discrétion les souvenirs de sa vie près de Pascal. Elle a connu le jeune journaliste pressé de se construire un avenir; elle sera témoin du reste de sa vie, confidente du meilleur et du pire de son chagrin. Elle quittera son emploi, bien après l'âge de la retraite, et restera toujours très proche de lui.
 
"Aïda est apparue dans ma vie, il y a vingt-cinq ans aujourd'hui, avant Stéphane. Elle l'a vu grandir, elle l'a aimé, nous voilà au point de départ sans lui, face à face, en chiens de faïence, parfois. Elle sait tout mais elle en veut plus encore, elle devine tout, c'est l'intelligence qui la caractérise. Cela me rend indulgent et puis j'aime qu'elle s'occupe de tout, de mes chaussettes et de mes larmes, de la poussière et de mes banques...
... Voilà vingt-cinq ans qu'elle m'explique chaque matin qu'elle n'a pas dormi de la nuit pour s'affairer aussitôt sans défaillir. Elle a également toutes les maladies que son cher Bon Dieu a inventées, ce qui fait d'elle une miraculée perpétuelle quand on sait qu'elle n'a pas arrêté de travailler huit jours en un quart de siècle.
Elle a une maison à Morterolles à coté de la mienne, nous finirons ensemble ici, elle ira à la messe se plaindre à qui de droit.
Personne ne l'impressionne, pas même le président de la République quand il venait dîner à Montmartre, même pas Dieu, même pas moi.(La vie sans lui)
 
... Elle a lu mon livre dans les heures qui ont suivi sa parution, mais elle ne dira rien...A moi elle ne dira rien. Il y a de l'orgueil espagnol dans son silence...Elle repasse mes chemises avec un soin maniaque, peu lui importe que je sois bon à la télévision, elle veut que je sois propre.
Intimes, nous sommes intimes, Aïda et moi. De cela elle peut se vanter.(Journal 2)
 
Je pars, je laisserai à Aïda l'avantage de refermer définitivement la porte derrière nous...Je peux compter sur elle pour ce genre de cérémonie. Quand ils seront grands, elle racontera à ses petits-enfants sa vie avec nous ici. Elle a tout vu ou presque.
Aïda est retournée à Montmartre, là où nous avons vécu vingt huit ans elle et moi.Elle me raconte ce matin sa visite aux nouveaux propriétaires...Elle était aussi chez elle, chez nous : en m'abreuvant de précisions inutiles elle revisitait un théâtre où elle avait régné sans partage...Aïda sait que je ne m'abandonne pas sans réticence à la nostalgie.(Journal 3)"
 
En quelques lignes dans ses journaux, Pascal résume avec tendresse, quelle place occupait Aïda. Elle me confirme tout cela et s'étonne que l'on prenne de ses nouvelles. Elle me prie de vous dire ceci :" Je vous remercie, je vais bien, comme une grand-mère qui prend soin de sa famille et de ses petits-enfants J'aimais beaucoup Pascal, je ne l'oublie pas."
 
Aïda ne va pas sur internet, elle m'explique que cela n'est plus de son âge en riant. En la quittant je lui ai promis qu'elle recevrait par courrier ces lignes la concernant et vos commentaires si vous souhaitez en faire. Aïda est vraiment une personne délicieuse, je comprends mieux pourquoi ces deux-là s'entendaient si bien et pour longtemps.
Je remercie l'ami (il se reconnaîtra) qui a permis cette belle et émouvante conversation, elle aura une suite.... 
Je vous adresse à tous mon amical souvenir. Annie

commentaires

ouvrard 08/05/2012 04:58

Bonjour chers amis de ce blog respectueux, je suis content de voir de Aïda a pris la parole elle la femme de l'ombre, elle sais tout, elle en a vécu des drames et des bonheurs que Pascal ne
partageait qu'avec quelques intimes. La parole de Aida c'est de l'amour inscrit dans le marbre

nathalie 01/04/2012 15:33

bonjour Annie ,bonjour à tous,

Je rejoins Marianne pour ce bel hommage à Madame Aîda.
Je vous remercie Annie pour les nouvelles concernant sa santé et de la comptée toujours parmi nous (j'espère encore longtemps).
Comment fait - elle pour gérer l'absence de Pascal ?
Cela est difficile pour les fans mais pour elle qui a passé tant de temps avec lui, je lui souhaite beaucoup de courage pour faire le chemin sans Pascal .
Envisage - t-elle un jour d'écrire un livre avec des souvenirs de Pascal? Faire partager les bons et les mauvais moments.

Sans la connaître , je lui envoi mes respectueuses pensées et je l'embrasse.

Amitiés à tous.



Nathalie

marianne 26/03/2012 11:08

Bonjour Annie et tous les autres bien sur,

Merci pour ce bel hommage que vous rendez à Aïda.

Oui bien sur, Pascal en parlait dans ses livres, c'est à travers ces livres que je la connais, je ne l'ai jamais rencontrée, ni même les deux fois ou je suis allée à Morterolles.

J'espère qu'elle arrive à gérer au mieux cette immense absence, car cela doit faire un vide terrible pour elle aussi, et pas évidement quand on mène ce train de vie de courir entre Morterolles et
Paris , de s'affairer, de faire tout pour la personne aimée autrement dit pascal,de vivre avec des souvenirs, en tous les cas, moi c'est ce qui m'aide, les souvenirs, les cd, ses vêtements, des
jours avec et des jours sans bien sur, donc j'envoie une pensée pleine de tendresse pour vous Aïda et je vous souhaite plein de belles choses encore à venir en famille avec enfants et petits
enfants....

Vous avez surement un tas de belles choses à vous remémorer , c'est un trésor surement inestimable ! les joies, les tristesses,les emportements les coups de gueule de Pascal, je voudrais tellement
être à votre place pour avoir vécu tout cela...

Une pensée aussi toute particulière pour Christiane, que j'ai eu elle par contre l'occasion de rencontrer.

J'embrasse tout le monde.

Marianne

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles