15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 23:05

« J’ai fréquenté un fou qui se prenait pour moi. J’ai fréquenté une folle que j’ai prise pour un roi. Je suis mort discrètement, le jour de ma naissance. Personne ne peut croire cela. »

Pascal Sevran – Le passé supplémentaire- Prix R.Nimier –

 

Pascal,

Tu m’as réveillé ce matin, plus tôt que les autres jours. Ces jours (dits) normaux, mais c’est quoi « normal » dans ma vie et celles de quelques autres, après la fin de Morterolles que nous aimions avec toi ? le 16 octobre 1998, jour où Stéphane a choisi de mêler pour l’éternité vos deux 16 octobre en faisant  ainsi une date unique, symbole de votre « indépassable » Amour. Rien n’est plus pareil définitivement.

 

Je me suis levé à l’aube. C’est toi qui es venu me chatouiller les pieds. Par quel esprit ? Quel Saint ? ou simplement ta formidable énergie. Alors, je me rappelle les jours anciens.

Tu me dis : «  lève toi Mon garçon, il est 5 heures, c’est ton heure, Mon garçon, hein ! Tu fais toujours cela. A cet instant Serge T. et toi, vous avez l’incompréhensible habitude de vous faire «  un petit salut » à travers la vitre embuée, après notre soirée de transition près du feu : chocolats, cognac et…collages. C’est le moment où Sa Sainteté Serge reste, toi tu rejoins ta Vendée pour quelques jours. C’est aussi pour ça que je vous ai choisi. Toi qui te lèves tôt pour ne pas mourir et moi qui veille tard pour la même raison. »

Oui, Pascal mais il y a deux ans déjà et ça change tout.

 

« Peux-tu me donner des nouvelles de la terre, si tu en as ? »

Tu sais Pascal, Nicolas S. se démène avec une ouverture que tu aurais aimée je crois, et se bat contre tout. Il a nommé F. Mitterrand à la culture, le FN voudrait le voir ministre de la « cuculture » Tu avais lu - la mauvaise vie - comment imaginer qu’il redeviendrait n°1 des ventes… Nicolas s’est marié en décembre, son fils veut être papa, Carla souhaite un bébé.

En ce qui concerne l’équipe : JC, tes musiciens et les chanteurs, certains ont embarqué pour la croisière «  Des années Sevran » je n’ai pas reçu de carton, sans doute mes 18 ans près de toi ne suffisaient pas. Il faut en sourire. Qu’importe, j’ai eu l’honneur de parler de toi lors de l’inauguration du plus gros paquebot  de croisière avec le spectacle « Age tendre et têtes de bois » cela m’a permis d’avoir des mots « gentils » pour toi en présentant ce spectacle , les témoignages d’amitié ont fusés. en te le dédiant. Même si j’ai trouvé des silences assourdissants au lendemain de tes obsèques, ils s’estompent avec le temps.

 

Dis- moi Pascal, es-tu avec Stéphane ? chantes-tu avec C. Trenet, Dalida, Frida, Lucienne, Minouche, Chevalier ? les accordéons de Jo Privat et Larcange sonnent-ils toujours aussi bien ? J’espère que tu n’as pas été surpris de voir Momo là-haut, je ne t’avais pas annoncé sa disparition, tu avais trop à faire avec la maladie.

 

J’écris toujours quelques chansons qui ne rapportent rien. J’ai trouvé un soutien parallèle, des gens formidables qui t’aiment, ils ont relayés les pétitions pour « les générations chansons » aujourd’hui plus de 15000 signatures venant de chanteurs, accordéonistes ou danseurs à qui tu manques. Un groupe FB (mais je t’expliquerais un jour, tu es parti trop tôt) de 1500 membres encourage le fait que les gens qui t’aiment sont en double deuil, le tien et celui de l’émission. Alors j’ai pensé pouvoir redonner un peu de bonheur aux téléspectateurs en offrant une émission aux couleurs de la tienne sans pour autant te remplacer, évidemment. Les nombreux encouragements m’incitent à continuer malgré quelques gifles et insultes, elles m’ont renforcé

En réalité, j’ai réussi…un peu, sans moi, Daniela L. a pris la case de 17H que France TV t’avais promise, tu t’en souviens, dis Pascal ? heureusement N. Lhermitte et Aurélien Noel (ils avaient fait de nombreuses TV chez toi) sont résidants, toi tu avais inventé le concept des résidants avant le mot puisque c’était «  la compagnie de la chance aux chansons »

Alors, tu ne te marres pas là !!!

 

Je passe dès que je peux à Saint Pardoux, après t’avoir cherché à Morterolles. Le but de mes  visites n’est plus le même en tes terres limousines. D’ailleurs, je m’arrêterai sur la Pierre aux lierres en rentrant du festival d’accordéon que je présente le 17, comme depuis toujours….

 

Tu me demandes des nouvelles de l’équipe ?

Je ne sais que te dire, les promesses près de ton cercueil ne sont pas très jolies à voir, chacun vit sa vie. Si on se retrouve par hasard, nous serons contents. Je l’espère.

 

J’allais oublier, dernières nouvelles de la terre : Eléonore maman, Anne-Laure, Roger Bollivard aussi. Allan Wermer a sorti un livre et je l’ai même lu (ça ne t’étonne pas ? moi qui ne lis jamais !)

 

Je me fais du souci pour « tes petits ». C’est la raison qui me pousse à vouloir cette émission, afin de leur offrir une place. Je travaille seul dans mon coin, toi, peux-tu intercéder en leur faveur ? Faire en sorte que j’ai raison dans ce combat pacifique. Ah oui ! grâce à toi j’ai connu des gens dont je ne soupçonnais ni la force ni l’envie de voir renaître une émission qui te ressemble. Je veux y croire et ne lâcherai pas malgré les fâcheux.

 

Tu sais, j’ai encore en mémoire ce dont nous parlions devant le feu à Morterolles Certes tu ne l’as pas écrit, tu savais que j’enregistrais.

Marco fait une matinale formidable sur Europe1, Michel D. n’est pas celui que tu m’as toujours désigné comme un homme de mémoire, il a du oublier les promesses, mais il est tellement occupé. Je connais cela pour t’avoir secondé.
 

Oui, je sais « O.Baraka.Ma » a reçu le Nobel de la paix, et mon voisin l’œuf d’or de la poule pondeuse, tout est relatif ! Je vois ton sourire moqueur ! Et dis-moi as-tu croisé dernièrement le beau Filip Nikolic ?

 

Pour terminer, merci PASCAL, tu m’as permis de rencontrer quelques-uns de tes héros de journaux, je ne peux les citer tous ici : Miam-Miam, Florent, Christophe Z. pleurent souvent ton absence. Merci d’avoir mis sur mon chemin quelques dames de « grands crus » qui se reconnaitront. Je voulais te signaler leur totale admiration. Et témoigner du vide immense que tu as laissé entre ciel et terre.

 

Didier Ouvrard

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles