8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 23:12
Voilà deux ans que je n'espère plus rien. Vous m'avez tant appris par l'écriture. Votre visage si pur n'est plus à la télévision qu'un doux souvenir. Il faut désormais imaginer que vous ne reviendrez plus. Les larmes sont parfois douces, amères ou rageuses après cette mort qui vous a emporté. Pourquoi ?
Vous étiez tellement professionnel. Il suffisait d'une fleur, d'un étang dans votre campagne et vous étiez heureux. Je sais, votre Amour vous manquait. Vous aviez trouvé le courage de lui consacrer vos pensées dans vos journaux. Je vous admirais en les lisant.
Aujourd'hui, je vous pleure avec vos amis. L'absence est si lourde. Il reste Saint-Pardoux, où je peux venir vous chuchoter quelques mots. M'entendez-vous ? Je n'y crois pas.Désormais il faut se résoudre aux souvenirs et à ce 9 mai tragique.
 
Je vous envoie mes pensées affectueuses. Salut l'Artiste. Liliane

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles