21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 12:04

PHOdaaeeed2-9c66-11e2-955a-12ea83535912-300x465.jpg

...Pour Charles Trenet, le passeur fut Pascal Sevran qui nous convia chez lui dans sa bonbonnière face à la Seine, au-dessus de la statue du Vert Galant... A vrai dire je trouvais que le poète cabontinait un peu trop.

Pascal fit de même avec Dalida, dont je n'étais pas précisément fan avant notre dîner, mais qui m'émut lorsqu'elle s'ouvrit à moi en me racontant ses origines comme ses blessures. Elle était persuadée d'avoir porté malheur à tous les hommes de sa vie. Il y  avait eu une dimension tragique, palpable d'emblée pour qui la connaissait à peine, et hélas confirmée par son suicide, en mai 1987, après le tournage d'un film qui avait compté pour elle, Le Sixième Jour.

Seules les traces font rêver de Patrick Poivre d'Arvor.

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles