8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 20:52

8 La mélancolie des fanfares
Ai-je assez écrit dans ce journal où il passe si souvent que sa compagnie est une grâce ? De le savoir par là, pas trop loin, suffit à me rassurer. Quelqu'un d'autre avec moi remarque qu'une tuile du toit s'est décrochée, que les ânes ont maigri, que les étangs baissent. Quelqu'un qui s'intéresse à cette maison comme si c'était la sienne.

Serge T. s'adapte à toutes les circonstances. Par principe, il est d'accord. J'aime qu'il me suive. Ils ne sont pas nombreux, les hommes avec lesquels je ne m'ennuie pas.

Serge T. est un homme de l'instant, il le savoure. Cette disposition pour le bonheur, je la lui envie. L'intérêt qu'il porte à sa propre personne n'est pas mince, on le voit, mais il en a autant à notre service.
Il s'intéresse autant à nous qu'à lui, ce qui n'est pas peu dire.

La mélancolie des fanfares de Pascal Sevran.

commentaires

marianne 08/12/2009 23:16


Je ne connais pas Serge T, qu'à travers les écrits de Pascal, bel hommage que vous lui rendez Ronan, car je me demande effectivement ce qu'il devient,Serge sans Pascal et sans Morterolles....Pensée
pour vous aussi Serge, Pascal vous aimait tant...vous étiez toujours à ses cotés....

Amitiés à tous
Marianne


Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles