20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 06:17

8 La mélancolie des fanfares
Je ne pleure pas. Ma mère dit qu'elle ne m'a pas souvent vu pleurer, même enfant.Je me ronge les sangs, je ne veux pas me lever. Les seules larmes dont je me souvienne sont celles qui mouillèrent mon oreiller, adolescent, à cause d'un garçon, le premier. Toutes les autres larmes de ma vie furent pour Stéphane. De bonheur longtemps, quand il allait mieux, que les médecins me juraient qu'il allait mieux. Ils ne le juraient pas, mais la rondeur retrouvée de ses joues me suffisait.

Depuis, les matins me sont insupportables et pas seulement parce qu'il n'est plus là. Insupportables ! Au réveil je me sens lourd de tous mes chagrins, de ceux à venir en prime.

La mélancolie des fanfares de Pascal Sevran.

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles