Phrases du jour par Pascal Sevran, le 22-12-10

Publié le 22 Décembre 2010

La mélancolie des fanfares

Ni la force, ni l'envie d'écrire depuis des semaines, comme si j'avais fait le tour de lui, de nous. Ce journal, qui me tenait, me tue. Je suis fatigué d'avance d'avoir à noter ici mes dîners en ville, plus rien ne me semble valoir une ligne, ni mon chagrin qui s'aggrave, ni les sombres pressentiments qu me hantent, ni les performances de mes amants de passage. Rien. Je reste empêché, impuissant si l'on préfère. C'est cela, impuissant.

La mélancolie des fanfares de Pascal Sevran.

Rédigé par Ronan H

Publié dans #Phrases du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article