14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 15:47

Bonjour à tous,

Je mets en ligne une vidéo concernant Pascal qui fut retransmise en 2003 à l'occasion de la parution de son quatrième journal :  "Lentement, place de l'église".

Comme toujours Thierry Ardisson, interviewer par "excellence" décèle dans les textes de Pascal, les passages qui pourront créer des polémiques, entre autre la France "moisie" laissant place à la suspicion du pétainisme sur nos campagnes françaises ou le nombre de livres vendus par Pascal

Dans l'art de l'impudeur et du vulgaire, Thierry Ardisson excelle en la matière...

Respectueusement à tous.

Ronan H.

commentaires

liliane Hornn 23/12/2009 18:17


JE ME DEMANDE COMMENT ARDISSON IMPROVISE QUAND
IL A UN PROBLEME DE FUITE D EAU OU AUTRE DANS
SA MAISON MAIS PEU ETRE QU IL ETAIT PLOMBIER
AVANT SES MOQUERIES RAILLEUSES SUR LES JEUNES
QUI APPRENNENT DES METIERS MANUELS BRAVO PASCAL
ET MERCI RONAN DE RAPPELER CE DEBAT 23/12/09/


marianne 17/12/2009 22:45


Merci Ronan pour ces quelques minutes de vrai "bonheur" que je ne connaissais pas....merveilleux notre Pascal. Amitiés à tout le monde. Marianne


Ronan 18/12/2009 18:11



Merci Marianne d'être toujours aussi présente....

Respectueusement.

Ronan Humeau



ANNIE 15/12/2009 12:27


Passionnant de revoir Pascal ainsi, fidèle à lui-même, personnage multiple, mais toujours sincère face à sa vision de la société et de l'amour. Un moment de vérité, celle de Pascal. Merci Ronan.


Valery 14/12/2009 20:52


Un grand moment d'émotion , bonheur de regarder entendre Pascal grâce à votre talent Ronan, votre persévérance et votre passion pour faire vivre ce blog. Merci Ronan. Continuez. Marie-Pierre


Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles