2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 16:34

Les petits bals perdus

Je la vends pour trois sous sans le moindre regret. j'ai trop de maisons, j'ai trop de tout et ça me complique l'existence. Déchirer, jeter, donner, vendre, ce réflexe-là est le bon, celui d'une certaine délivrance. Quand les choses et les gens pèsent trop lourd sur nos vies : déchirer, jeter, donner, brûler, au choix. Les maisons devenues humides d'avoir été trop longtemps fermées, le sentiment de la camelote, il y a des notaires au coin du bois.

Les petits bals perdus de Pascal Sevran.

24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 18:17

stephane-2

Parce qu'il était important que Stéphane ait sa place sur le site et sur le blog des Amis de Pascal, je vous annonce que vous pouvez enfin l'écouter au travers des premières chansons mises en ligne et qu'il a interprétées... En souvenir d'eux... 

L'administrateur

23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 15:44

Le privilège des jonquilles

Comment ai-je pu porter de ces gilets bariolés façon perroquet, de ces vestes violettes assorties, avoir les cheveux jaunes et me trouver fringant ? Stéphane aurait dû m'interdire ces excentricités qui n'ont d'exuses que la jeunesse.
France 2 rediffusait avant hier, avant le journal du soir et pour la centième fois, des séquences d'un de ces bêtisiers qui font la joie des téléspectateurs à nos dépens. Je n'aurais pas regardé si Philippe ne m'avait alerté, hilare de me voir éructant tel un de Funès de kermesse. Je jouais ma caricature. J'en rajoutais pour les chansonniers. Les caméras tournaient, je le savais, je faisais le fou, j'étais heureux. Insupportable ?

Le privilège des jonquilles de Pascal Sevran.
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 15:11

Une merveilleuse idée que ce blog où un anonyme comme moi peut dire son admiration pour l'homme, sa personnalité, ses moindres avis, sa vision des gens. Sa place aurait été à l'Académie Française, son journal est un morceau d'architecture élevé à l'amour, à l'intelligence, à tout ce qui est beau dans le monde avec son culot énorme. J'ai l'impression d'être stupide d'écrire ses lignes, elles sont ridicules en comparaison de ses écrits. Mais tant pis. Merci monsieur, je lirais votre journal sans cesse dans les moments où ça va comme dans ceux où ça va moins bien.

15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 16:20

l b5fbc6e92753488a806b30cca31310d5

15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 16:08

 6 il pleut, embrasse moi

" Tu verras, mon amour, un jour le tilleul fera de l'ombre dans ta chambre en été, ses fleurs embaumeront la terrasse, nous dormirons la fenêtre ouverte, tu n'auras pas peur puisque je serai là..." En quelle année l'avons nous planté, ce tilleul qui tenait dans nos mains jointes, que Stéphane me promettait géant et parfumé ? " Sois patient, mon amour, nous avons le temps devant nous. "

Il pleut, embrasse-moi de Pascal Sevran.

14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 20:43

J'aimais beaucoup Pascal Sevran ! Il me reste ses livres ( tous lus ) La dame en bleu ( dédicacé ) acheté lors de son passage à Bétaille , vu aussi au salon du livre de Brive la Gaillarde et une lettre dédicacée reçue de Morterolles ! Pas d'hypocrisie dans ses propos il était vrai et juste !

14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 16:00

l 5a5d04071f5b4e91ba2172d233534efa

14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 15:49

Bien tombée la rediffusion aujourd'hui midi sur FR3 de "nous nous sommes tant aimés" (qui m'a été soufflée in extremis par Martine sur mon mail -encore merci Martine-) quel plaisir à savourer ces rediffusions.....tout comme sa photo que vous nous mettez à l'écran Ronan....MERCI

Nous sommes à la fin de l'été, et Pascal comme chaque année, préparait déjà sa rentrée à cette époque... Je viens de lui faire livrer quelques fleurs à St Pardoux...

Bisous à toutes et à tous...
Toujours personne pour mon émission d'Isabelle Giordano ? Personne ne l'a ???? Très dommage de n'avoir aucune réponse... Marianne

8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 18:50

medium_medium_Sevran.jpg

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles