25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 12:50

9782226176622
Quand je vais très mal, je n'écris pas, je ne parle pas Chaque été, c'est le doute qui me saisit, mais c'est la première année que je retouche çà et là des impression, une humeur, pourtant je ne parviendrai pas à retrouver le gris exact de ces jours-là. Suis-je tenu à l'impossible ? Et d'ailleurs, qui me le demande, sinon moi, toujours tenté de fixer la barre un peu trop haut ?

La mélancolie des fanfares de Pascal Sevran.

9782226176622
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 00:08

bonjour, je suis en train de relire "les petits bals perdus" et vraiment je trouve l'écrivain magnifique ; on dirait vraiment qu'il échange les mots contenus dans chaque date de vive voix. J'aimais beaucoup aussi le présentateur, son originalité, ses bons mots, sa spontanéité. Mais, je ne trouvais aucun charisme au chanteur qu'il était. Stéphane avait une voix forte, mais un timbre pas terrible et il ne faisait pas suffisamment de contrastes avec sa voix. Ce sont les contrastes qui font passer l'émotion, quelle que soit la puissance de ladite voix.
Je comprends leur amour et ne le juge pas. Je me contente de parler de mes impressions sur leurs prestations respectives.

19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 16:18

En 2005, Pascal avait accepté le principe de l'émission de Patrick Sébastien. Au travers d'un entretien improbable, il retrouve l'histoire d'un moment un François Mitterrand qui reviendrait pour prendre des nouvelles de ce qui est advenu après sa disparition...

14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 20:33

Pascal Sevran passé au crible des questions de Thierry Ardisson. Pascal Sevran explique que pour lui, la fidélité est du point physique une énorme hypocrisie. Ensuite, il évoque sa jeunesse , son premier amour, Monique, son vrai nom : Jean Claude Jouhaud, ses débuts dans la vie active comme garçon-coiffeur, son rendez-vous raté avec Charles Trenet, son admiration non béate pour François Mitterrand. Son statut d'animateur lui inspire la prétention de "se faire regarder, se faire admirer". Il ne dément pas son goût pour la nostalgie, "un moteur pour l'homme", pour les chansons populaires et les grandes voix parmi lesquelles, à titre d'exemple il ne classe pas Jane Birkin.

27-02-1990
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 16:36
Bonjour à tous,

Bien sûr la ST Valentin est le plus souvent une démarche mercantile. Alors il suffit de l'oublier. Les personnes qui s'aiment d'amour ou d'amitié n'ont pas besoin d'un jour précis pour manifester leurs sentiments.
 
L'Amour comme les jardins s'entretient au quotidien, mais il me plait de croire qu'un geste supplémentaire vers celui ou celle qu'on aime ce jour-là est une délicatesse bien agréable. Je vous souhaite donc à tous d'avoir au coeur, un Amour magnifique qui résiste à tous les aléas de la vie.De ce bonheur-là, il nous reste toujours des souvenirs magnifiques.

Dans ses livres Pascal a très souvent ignoré cette date, je trouve juste ceci en date du 14 février2004 :
 
" - Impossible de trouver un coin de table pour dîner à cinquante kilomètres à la ronde.
- Que se passe-t-il de tellement extraordinaire ce soir ? ai-je demandé au troisième aubergiste désolé de nous décevoir.
- Mais enfin, monsieur, c'est la Saint Valentin !
Où avais-je la tête ? L'amour, cette folie, ce privilège inoui qui soulève les montagnes sert aussi à remplir les restaurants. L'amour sert a tout, à faire des livres et des chansons, la guerre et la cuisine."
 
Mais oui, Cher Pascal je comprends fort bien votre ton à travers ces lignes, mais vous saviez très bien ce que veut dire AIMER et c'était un privilège magnifique.

Amicales pensées.
Annie
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 22:26
2 Des lendemains de fêtes


Tout les garçons s'appellent Stéphane. Ce n'est pas vrai mais j'en rêve. Depuis trois jours, je me répète cela : tous les garçons s'appellent Stéphane. Ce serait un bien joli titre pour le second volume de ce journal. Une illusion, un fantasme.

Des lendemains de fêtes de Pascal Sevran.

7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 18:21
5 On s'ennuyait le dimanche

"La pensée de la mort ne nous trompe pas, parce qu'en fait nous ne pensons jamais à la mort, même quand nous nous y efforçons. Peut-être mourrons-nous sans avoir jamais été confrontés fût-ce une seconde à l'idée de ce moment, le dernier."
François Mauriac a raison. Et d'ailleurs la vie ne serait pas tenable sans cette part de légèreté qui nous protège du désespoir absolu. Je n'admets pas la mort de Stéphane, mais je l'approuve chaque jour davantage, en revanche je ne crois pas vraiment à la mienne.

On s'ennuyait le dimanche de Pascal Sevran.

5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 19:32

800-120-crop-36824-1227780447-LUCY1.jpg
On a appris hier que la chanteuse Lucy Paule s'était éteinte lundi, en Belgique, à l'âge de 64 ans, des suites d'une longue maladie. ...

Lucy Paule n'était pas une inconnue pour le public cambrésien, qui avait pu la voir et l'entendre à de nombreuses reprises dans des galas. Et puis, c'est elle qui, en l'an 2000, effectuant un tour de chant à la Charmille à Avesnes-les-Aubert, avait repéré un petit jeune, du nom d'Arnaud Delsaux. Elle fut séduite par ses chansons et lui permit d'enregistrer un premier CD en Belgique. Le papa d'Arnaud confiait hier : C'était la marraine de scène d'Arnaud.

Elle l'aimait beaucoup et c'était réciproque. On a perdu une grande chanteuse, mais on pleure aussi et avant tout une amie ». Très connue au Liban, Lucy Paule était apparue à plusieurs reprises à la télé dans les émissions de Pascal Sevran et Michel Pruvot.

Les funérailles seront célébrées le mardi 9 février à Hamme-Mille, entre Liège et Louvain.

La voix du nord - 05-02-2010
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 19:34

Bonsoir à tous et oui je trouve le temps maussade ! Je me prends à penser que tu es là mon Pascal.
Je n’arrête pas de te lire. Que faire ? Tu ne reviendras pas ni chanter ni écrire, toi qui m’as donné la passion de lire sur un lit d’hôpital. si un ange passe sur ton sapin à Saint-Pardoux qu’il te dises que la vie sans toi c’est déjà la mort qui s'avance. Quelle joie quand le moment sera venu; hélas il faut te survivre continuer à t'aimer mon Pascal… Je t envoie toutes mes plus belles pensées mais elles sont chargées de peine à bientôt.

4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 18:44
9 Les petits bals perdus


Fin de journée languissante, rien dans mon courrier ni dans la presse n'aura réussi à me sortir de l'ombre où je m'enferme. Je viens d'écrire une longue lettre au professeur.

Les petits bals perdus - Journal Posthume de Pascal Sevran

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles