13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 16:36
Bonjour à tous,

Bien sûr la ST Valentin est le plus souvent une démarche mercantile. Alors il suffit de l'oublier. Les personnes qui s'aiment d'amour ou d'amitié n'ont pas besoin d'un jour précis pour manifester leurs sentiments.
 
L'Amour comme les jardins s'entretient au quotidien, mais il me plait de croire qu'un geste supplémentaire vers celui ou celle qu'on aime ce jour-là est une délicatesse bien agréable. Je vous souhaite donc à tous d'avoir au coeur, un Amour magnifique qui résiste à tous les aléas de la vie.De ce bonheur-là, il nous reste toujours des souvenirs magnifiques.

Dans ses livres Pascal a très souvent ignoré cette date, je trouve juste ceci en date du 14 février2004 :
 
" - Impossible de trouver un coin de table pour dîner à cinquante kilomètres à la ronde.
- Que se passe-t-il de tellement extraordinaire ce soir ? ai-je demandé au troisième aubergiste désolé de nous décevoir.
- Mais enfin, monsieur, c'est la Saint Valentin !
Où avais-je la tête ? L'amour, cette folie, ce privilège inoui qui soulève les montagnes sert aussi à remplir les restaurants. L'amour sert a tout, à faire des livres et des chansons, la guerre et la cuisine."
 
Mais oui, Cher Pascal je comprends fort bien votre ton à travers ces lignes, mais vous saviez très bien ce que veut dire AIMER et c'était un privilège magnifique.

Amicales pensées.
Annie
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 22:26
2 Des lendemains de fêtes


Tout les garçons s'appellent Stéphane. Ce n'est pas vrai mais j'en rêve. Depuis trois jours, je me répète cela : tous les garçons s'appellent Stéphane. Ce serait un bien joli titre pour le second volume de ce journal. Une illusion, un fantasme.

Des lendemains de fêtes de Pascal Sevran.

7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 18:21
5 On s'ennuyait le dimanche

"La pensée de la mort ne nous trompe pas, parce qu'en fait nous ne pensons jamais à la mort, même quand nous nous y efforçons. Peut-être mourrons-nous sans avoir jamais été confrontés fût-ce une seconde à l'idée de ce moment, le dernier."
François Mauriac a raison. Et d'ailleurs la vie ne serait pas tenable sans cette part de légèreté qui nous protège du désespoir absolu. Je n'admets pas la mort de Stéphane, mais je l'approuve chaque jour davantage, en revanche je ne crois pas vraiment à la mienne.

On s'ennuyait le dimanche de Pascal Sevran.

5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 19:32

800-120-crop-36824-1227780447-LUCY1.jpg
On a appris hier que la chanteuse Lucy Paule s'était éteinte lundi, en Belgique, à l'âge de 64 ans, des suites d'une longue maladie. ...

Lucy Paule n'était pas une inconnue pour le public cambrésien, qui avait pu la voir et l'entendre à de nombreuses reprises dans des galas. Et puis, c'est elle qui, en l'an 2000, effectuant un tour de chant à la Charmille à Avesnes-les-Aubert, avait repéré un petit jeune, du nom d'Arnaud Delsaux. Elle fut séduite par ses chansons et lui permit d'enregistrer un premier CD en Belgique. Le papa d'Arnaud confiait hier : C'était la marraine de scène d'Arnaud.

Elle l'aimait beaucoup et c'était réciproque. On a perdu une grande chanteuse, mais on pleure aussi et avant tout une amie ». Très connue au Liban, Lucy Paule était apparue à plusieurs reprises à la télé dans les émissions de Pascal Sevran et Michel Pruvot.

Les funérailles seront célébrées le mardi 9 février à Hamme-Mille, entre Liège et Louvain.

La voix du nord - 05-02-2010
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 19:34

Bonsoir à tous et oui je trouve le temps maussade ! Je me prends à penser que tu es là mon Pascal.
Je n’arrête pas de te lire. Que faire ? Tu ne reviendras pas ni chanter ni écrire, toi qui m’as donné la passion de lire sur un lit d’hôpital. si un ange passe sur ton sapin à Saint-Pardoux qu’il te dises que la vie sans toi c’est déjà la mort qui s'avance. Quelle joie quand le moment sera venu; hélas il faut te survivre continuer à t'aimer mon Pascal… Je t envoie toutes mes plus belles pensées mais elles sont chargées de peine à bientôt.

4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 18:44
9 Les petits bals perdus


Fin de journée languissante, rien dans mon courrier ni dans la presse n'aura réussi à me sortir de l'ombre où je m'enferme. Je viens d'écrire une longue lettre au professeur.

Les petits bals perdus - Journal Posthume de Pascal Sevran

2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 19:00

Bonjour à tous,
Il manque dans le paysage audiovisuel Pascal, si de la haut tu voyais ceux à qui tu as fait les beaux jours… Pas un souvenir de toi, de leur part. Je t’aimais tellement entier, franc... Il ne reste (heureusement) que ta littérature, je range tes livres avec précaution car je vais déménager sur la banlieue de Poitiers. J’irai te saluer avec tout mon respect plus souvent, voir si tes sapins ont grandi en tout les cas, tu restes un grand homme pour moi.
Je suis triste, je te l’écris. Peut-être l’entends-tu ? Mais je pense sans arrêt à ta phrase (quand on est mort il n y a plus rien) alors pascal je suis désolée de croire que tu ne vies qu’au travers des gens comme moi qui te voient encore dans la farandole que tu menais comme un pro. Ta gentillesse, ton regard si bleu… Non mon Pascal je ne peux que penser que tu fais le joyeux filou avec ton Stéphane. Je vous embrasse.

1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 15:47

Bonjour à tous les amis de Pascal,
Comme beaucoup d'entre vous Pascal me manque , que de dimanches j'ai passé en sa compagnie; maintenant il ma reste ces livres, ces "cd" et ce blog.aucuns animateurs ne pense à lui , personne pour lui rendre un hommage pour l'anniversaire de sa disparition.
Ce samedi un peu d'espoir , peut être quelques mots , une chanson de Pascal , il défendait si bien la chanson française ; hélas de nouveau oublié.
La production n' a pas de mémoire ou a t-elle honte de Pascal , parce qu'il était "différent"; il était heureux avec Stéphane, cela était le pricipal, le bonheur de la personne .
Je n'ai que 45 ans, mais Pascal, je l'admirais, je le respectais. J'èspere que là-haut, il est heureux, réuni avec son grand amour.
Je pense souvent à lui. Bisous à tous . Nathalie

1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 15:45

Tout simplement la triste réalité d'un monde égoïste...et nombrilisme...Pascal lui ne manquait pas de rendre hommage à plein de gens disparus(amis ou pas) ayant du talent...il avait de vraies valeurs..Nous, ici sur le blog et dans toute la France et autre, on pense à toi Pascal et on ne t'oublie pas, on t'aime très très fort...
Amitiés à toutes et tous
Marianne

1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 08:23

Hélas non, aucune allusion à Pascal, moi aussi je l'espérais sans trop y croire ! Il est évident que les producteurs et les présentateurs n'ont pas une mémoire d'éléphant.
Un petit mot et un coup de chapeau pour Didier Ouvrard qui présente" de la valse à l'operette" avec beaucoup d'humour et partage ces beaux moments avec le public Merci à lui.

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook