24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 10:14

Bonjour à tous,
Par ce lundi de Pentecôte , je pense une fois de plus à Pascal ; lui qui le passait avec François Mitterrand.Ce matin quelle chaleur ! Lui qui n'aimait pas ce soleil de plomb. Sur une journée combien de fois mes pensées vont vers lui ? Je ne le sais pas ; il y a toujours un détail qui me rappelle son souvenir.
Mon petit Pascal, qu'il fut facile de t'aimer et combien il est difficile de combler le vide que tu as laissé.
Amities. Nathalie

17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 21:19

Elle est magnifique n'est-ce pas ?
Magnifique comme celui dont elle porte le nom : PASCAL SEVRAN
Elle donne une impression de fragilité démentie par la puissance de son coeur. Une cinquantaire de pétales -fragiles avec nervures apparentes- dont la couleur des bords rouge/rose s'éclaircit jusqu'au blanc vers le coeur sobre rendant celui-ci dense, nourri, solide, compact. Pour moi, traits de la personnalité de PASCAL.

17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 18:42

Chers amis de Pascal Sevran
Une pensée affectueuse pour Pascal. Aujourd'hui c'est la saint Pascal et j'ai donc pensé à notre cher Pascal. De toute façon tout m'amène à penser à lui : des sapins, un lac, des ânes, des chevaux, un mot, une chanson, un accordéon, un piano.
Avec mon amitié et mes remerciements, cher Ronan, je vous embrasse, chers amis de Pascal. A bientôt

16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 20:22

Cher Pascal, quel plaisir j'ai eu à participer à votre émission où j'ai été si bien reçu par vous et votre équipe. Je n'oublierai jamais vos gentils compliments cela fait chaud au coeur d'entendre cela de la part de l'homme de talent que vous êtes à tous les égards. J'aurais voulu avoir le temps de mieux vous connaitre mais le destin en a décidé autrement. Je devrais donc me contenter de vous connaître à travers votre journal et vos livres. Je vous garderai toujours dans un coin de mon coeur. Merci Pascal pour tout ce que vous avez fait pour moi, pour la chanson et pour les artistes. ISA PECH

13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 18:59

Pascal vous manquez toujours autant. La vie est cruelle, et pourtant, je pense quelquefois que vous allez revenir. Il était impossible que vous abandonniez cette chanson Française chère à nos coeurs. Et puis, je me dis ''il faut se faire une raison''. Vous avez accompli votre mission. Excellent présentateur; écrivain; parolier. Vous laissez une foule de gens malheureux. Vous chantiez '' la vie continue'' et cela rassure un peu car je vous imagine près de Stéphane. Quant à moi je rame sur cette terre, avec beaucoup de problèmes. Heureusement, il reste vos émissions que nous avions enregistrées pendant 4/5 ans dans '' La Chance aux chansons '' avec les plus grands que vous aimiez et que nous aimions aussi. Au revoir Pascal et peut-être à un de ces jours !

13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 18:56
13 mai 2008 :
 
C'est la fin du voyage. La route si souvent parcourue vous emmène vers la pierre où reposent votre Père et votre bel Amour. Retrouvailles pour l'éternité. Juste une tristesse avec les mots d'une chanson de J. Ferrat :
" Tu aurais pu vivre encore un peu.." Merci de votre attentive gentillesse, cadeau inoubliable.
 
Mes fidèles pensées s'envolent vers ce lieu serein au bord du lac. Annie
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 22:52

Cher JEAN-CLAUDE... et STEPHANE,

Vous êtes tous les deux dans mon coeur ! Pascal, je sais ta souffrance, et ta tristesse, aprés le départ de Stéphane !
J'ai eu la chance, de pouvoir t'écrire à Morterolles, et ta réponse fut si touchante ! Mon Cher Pascal, merci pour ta sincérité, ta gentillesse ! Tu me manques, pour ta sensibilité, et ta personnalité, si vraie, et touchante ! Il y a déja deux ans que tu es "aux côtés" de ton Amour : Stéphane, que la terre te sois Douce, et les cieux plein de lumière et d'amour, pour vous deux ! Dans dix jours, je passe à Saint-Pardoux, pour une petite visite, pour être "plus proche" de vous deux.

Je vous embrasse, avec tendresse, et affection!
Amitiés sincères. Pierre (Paris-Limoges)

12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 15:14

Pascal, je vous aime, je vous aimerai toujours. Vous êtes resté le même, la gloire, la célébrité ne vous a pas changé. Vous êtes un Vrai Gentil. Jamais de calcul. Vous êtes un vrai passionné, une sensibilité à fleur de peau, des colères, des emportements, des rires, beaucoup d'humour et surtout, votre façon de dire ce que vous pensez. Tous les autres, à la télé, les animateurs etc... sont bien fades. Je pense à vous, chaque jour. Vos sœurs m'ont émue. Je ne peux penser à vous sans penser à Stéphane, votre Amour, votre Souffrance. C'est Bien de continuer à vous aimer, de ne pas vous oublier. Tous ces gens, sur ce blog, tous ces témoignages d'amour et de fidélité. Ça fait chaud au cœur. Grâce à vous, de nouvelles amitiés. J'embrasse tous les Amis de Pascal Sevran.

Marie-Pierre

8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 23:24

Voilà, deux ans que vous êtes parti, voilà deux ans que je n'ai plus goût à l'écriture... Voilà deux ans que je cherche votre réconfort, votre affection au travers des quelques mots qu'il me reste et qui sont à jamais gravés dans ma mémoire...

Voilà deux ans que je me rappelle combien vous fûtes un privilège, peut-être le seul que la vie m'ait offerte. Je me perds chaque soir dans les souvenirs de ces moments où ma priorité restait de vous donner de mes nouvelles. Elles demeurent celles que vous connaissiez. Mes bagages sont prêts, il ne me reste qu'à attendre...

Je n'espère plus rien, Pascal, je survis seul, inerte devant tant de souffrance, devant tant de violence... Impuissant face au temps qui passe, je ne suis destiné qu'au passé... Mon existence est la même, mon chemin est escarpé.

Vous connaissiez mon entêtement, d'autres le savent maintenant, d'autres qui sans vous, n'auraient jamais fait partis de ma vie. En cela je vous suis reconnaissant,  je vous retrouve au travers de ces amitiés qui me sont si chères.

Pascal, mes pensées -si lourdes à porter- se tournent vers vous, en souvenir de l'homme que vous étiez.

Ronan

8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 23:12
Le parfum des lilas dans le salon et les boutons de roses prêts à éclore, la nature fidèle me rappelle que nous sommes en mai, une date devenue commémorative le 9. Ce jour-là, vous partiez en silence à ma stupéfaction. Bien sûr, il y avait des petits signes, des mots à double sens, votre écriture qui déjà s'enfuyait, aujourd'hui je comprends mieux. Je sais. L'heure sonnait, telle une délivrance.
 
Je suis venue vous dire combien nous essayons de garder votre mémoire vivante. Votre attention,nos correspondances dans les moments difficiles,ce soutien-là je n'oublie pas.Nous restons unis autour de votre souvenir. Pourquoi vous mentir, ce n'est pas évident tous les jours. Le silence est si pesant parfois. Notre volonté est intacte. Il s'agit simplement de vous remercier, de témoigner avec discrétion de l'Homme exceptionnel que vous étiez.
 
A ma façon, j'essaie de garder vos leçons de vie dans un monde qui ne vous enchanterait pas. J'imagine vos colères flamboyantes, vos indignations,votre plume grinçante et toujours cette question, définitivement sans réponse : Qu'écrirait Pascal ? Même J. Ferrat s'est tu, sa France et sa montagne ne sont plus de saison.
 
Vous demeurez toujours au coeur de mon jardin secret. Votre gentillesse et votre attention me manquent, vos livres et vos chansons m'entourent. Je conserve quelques mots bleus, les autres sont en cendres...promesse tenue.
Si j'étais optimiste, je vous dirais que le temps fait son oeuvre, hélas il remplace le chagrin par l'absence. Oui, la vie continue mais sans Vous tout est différent. Merci d'avoir été là si souvent pour moi.
 
Je confie à J. Chardonne le soin de vous rendre hommage avec ses mots :
"Tant de vivants, même proches, sont pour nous des morts, tant de morts sont présents, tant de choses sont vivantes ou ne sont rien, selon notre attention et notre coeur, que je n'ai jamais su très exactement où finissaient la vie et la terre. "
 
Annie

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles