24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 07:50
Chers Amis de Pascal,
Certains d'entre vous se souviennent peut-être que ce blog fut crée au décès de Pascal par Vincent .
Vincent l'Alsacien se promène dans "Le privilège des jonquilles":
"J'ai vu Vincent l'Alsacien filmé par lui-même, un autoportrait de deux minutes plein d'humour, illustré musicalement par la chanson de Barbara : "Si la photo est bonne, qu'on m'amène ce jeune homme..."
Est-il aussi sûr de lui qu'il le laisse paraître, ce Vincent l'Alsacien qui me cherche et finira par me trouver ? Il vient m'entendre chanter au Trianon à Paris le 3 juin prochain."
"La littérature trompe son monde. J'aurai prévenu Vincent l'Alsacien qui vient diner vendredi soir. Il sera déçu."
 
Il n'est pas alsacien, mais cela amusera Vincent et il ne sera pas déçu, au contraire.
Cette rencontre fut très importante pour lui, Pascal en parlera toujours avec beaucoup de gentillesse et d'affection. Suivra une lettre de remerciement et un joli portrait de Vincent, assez près de la réalité dans ce même journal.
 
Lors de sa disparition, Vincent estimera indispensable de faire vivre la mémoire de Pascal et  son oeuvre sur un blog.Pris par ses différents voyages au Népal, c'est Ronan qui reprendra ce blog.
 
Vincent est parti pour un autre voyage, sans retour le 26 juin dernier. Il aurait eu 47ans le 21 septembre.
Nos pensées vont vers Madame Thaler sa maman, Nathalie et François ses frères et soeurs.
Notre tristesse est grande. Il faisait partie de notre petit clan des Amis de Pascal ,je pense à Didier, Marie-Pierre(très présente près de lui à Montpellier l'année passée), à Ronan bien sûr.
Et moi, je songe à ce petit frère (oiseau de nuit comme moi), à nos longues soirées à refaire le monde, à rêver et surtout à rire. Vincent était tendre, d'une gentillesse extrême, attentif et cultivé.Son amitié m'était précieuse. Certes depuis quelques années, il rêvait sa vie, qui n'était pas gentille tous les jours.
 
Cher Vincent, j'espère que vous avez trouvé un paradis à la hauteur de vos espérances. Vous êtes parti sur une chanson de Barbara "C'est trop tard", c'était votre souhait. Je veux croire qu'il s'agissait d'un petit signe gentil...Ce n'est pas facile de parler de vous...sauf avec votre Maman.Je vous garde une place particulière dans mon coeur, saluez ceux que nous aimons et que vous croiserez peut-être. Je vous embrasse affectueusement, comme on dit ici-bas.
 
Ps- Ce petit post est publié avec l'accord de la Maman de Vincent. Il lui sera transmis par courrier ainsi que vos commentaires.
Je vous adresse à tous mon meilleur souvenir. Annie Duc
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 08:02

Chers amis de Pascal Sevran, 

Cher Pascal, aujourd'hui je viens sur le blog pour vous dire que je pense à vous. Tous les jours, je vous écoute, je vous regarde et je vous lis. Le 9 mai, cela a fait 5 ans, 5 ans déjà ! que vos beaux yeux se sont fermés. 5 ans de peine et de regrets pour la fan que je suis et que je resterai. Cette douloureuse absence, si dure et si cruelle à vivre, je ne peux m'y faire, vous me manquez tellement, l'absence est terrible !
Je reste persuadée que beaucoup de vos fans ont toujours cette même peine de vous avoir perdu!
L'été, quand je me déplace, je rencontre souvent des gens qui parlent de vous et cela me fait grand plaisir. 
Contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire, ce ne sont pas que des gens âgés mais au contraire des gens de tous les âges, hommes comme femmes, beaucoup de femmes d'ailleurs !
Moi-même, j'ai 67 ans et il y a plus de 30 ans que je vous aime, en tant qu'homme qui nous parlait de la chanson française, avec beaucoup d"élégance, mais aussi en tant que chanteur, à la voix sublime et puis, bien sûr l'écrivain si érudit en tout. Poète si gentil avec tellement de classe. Oui c'est comme cela que je vous vois comme beaucoup de vos fans, vous avez toujours réussi tout ce que vous avez entrepris. Pour moi vous êtes un homme merveilleux, un suberbe artiste aux multiples talents. Vous aviez tout pour vous, y compris une beauté saisissante et même la beaté intériure, ce qui est rare, votre bonté et votre gentillesse nous l'ont souvent prouvé.
Il a fallu que le malheur vous frappe et la maladie aussi. Rien ne pourra nous consoler de ce chagrin immense, pour nous vos fans. Le seul espoir qui nous reste c'est que vous soyez avec Stéphane, votre papa et vos proches déjà partis. Pour moi c"est sur, vous êtes au grand jardin, il ne peut en être autrement. 
Demain, dimanche 30 juin, je vais dans votre Limousin, pour me recueillir près de vous et vous fleurir. A chaque fois c'est avec beaucoup d"émotion.
Je vous aime, cher Pascal Sevran, mon idole. A demain donc.
Chers amis de Pascal Sevran, je vous embrasse toutes et tous de tout mon coeur.

Bon été à vous tous.
Joëlle

18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 22:26

18 mai 1913 - 18 mai 2013

trenet-crest-jazz.jpg

14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 14:42

Bonjour à chacun,

Je pense à Pascal Sevran très souvent, chaque jour. Il fait un peu partie de ma vie, ses livres, les belles rencontres durables après son départ mais grâce à lui pourtant, ces amitiés. Il me manque. Je ne veux pas l'oublier. 

Ne l'oublions pas. Je pense aussi à Stéphane.

Bon dimanche à chacun. Marie-Pierre

14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 14:40

Bonjour tout le monde,

Je me joints à vous bien sûr dans toutes ces pensées pour Pascal, nous pensons et continuons à penser à lui ...au quotidien, pour moi une date ne signifie pas grand chose, il est dans mon coeur et je continue à lui parler et à vivre avec cette douloureuse absence ...mais nous n'avons pas le choix, il faut que nous fassions avec....

Je trouve qu'il n'y a plus beaucoup de mouvements sur le blog, cela m'attriste, mais je suppose que tout le monde à sa vie .....avec des des hauts et des bas pour tout le monde....des emplois du temps à gérer ....
moi je vous embrasse toutes et tous

Marianne du Luxembourg
Vincent, Annie, Ronan, Nathalie, Mauricette, Christiane, je vous embrasse...

9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 20:18

Bonjour,

Le 9 mai 2008 le 09 mai 2013 , cela fait 5 longues années que vous êtes une étoile au firmament
5 longues années que vous êtes réunis avec Stéphane,votre papa et vos amis...
Mais ici-bas quelle est lourde à porter votre absence .
Ce vide immense que rien ne comble, que le temps est long sans Vous.

Amitiés. Nathalie

9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 20:15

1 ans de plus, 5 ans déjà le temps passe et mon coeur te pleure, les mots se bousculent et n'arrivent plus à sortir. Le temps ne fait rien à l'affaire. Je reste inconsolable pour toujours. Tu as éclairé ma route, j'ai lié mon destin au tien. Saurais-je m'en émanciper...? DO

9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 14:39

Bonjour à vous tous les amis de Pascal. 5 ans...et le vide est toujours là, le même amour, la même tristesse, cette absence que rien ne comble... Pascal nous pensons toujours à vous.

Je pense aussi à tous ceux à qui vous manquez si cruellement et qui chaque jour se battent pour garder vivante votre mémoire et faire vivre l'héritage musical que vous nous avez offert...

Vous resterez à jamais une étoile dans notre coeur.

12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 18:17

Bonjour,

C'est probablement le récent décès de Georgette Plana, que je connaissais, qui me renvoit à Pascal.

J'ai correspondu avec lui et ai même eu l'honneur de le rencontrer... mais la fin était déjà proche ...
merci pour ce joli blog.

Mes mots ne savent exprimer mais mon coeur sait.

Merci encore. Cordialement, François.

10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 18:30

1889458297 ID3600356 11plana 143815 02AP3M 0

 

La célèbre interprète de “Riquita” s’est éteinte chez elle à l’âge de 95 ans. Elle était la doyenne des chanteuses françaises.

En 1968, avec son entraînante et gaie reprise de “Riquita”, une chanson des années 1920, Georgette Plana avait connu un immense succès.

« Elle n’avait qu’une corde vocale qui fonctionnait », nous confie son ami Didier Ouvrard, qui fut le programmateur de l’émission de Pascal Sevran, “La Chance aux Chansons”, très ému par la disparition de la chanteuse. « Je pense que “Riquita” avait été faite pour Georgette. »

Née le 4 juillet 1917 à Agen, Georgette Plana avait débuté à Bordeaux comme danseuse de music-hall avant de monter en 1941 à Paris où elle avait notamment chanté avec Bourvil.

Elle se marie à la fin des années 1940 avec Jean. « Le seul et unique amour de sa vie », précise Didier Ouvrard. Dans la foulée, elle quitte la scène.

Son ami Didier Ouvrard : « C’était un éclat de rire, Georgette ! »

Après avoir interrompu sa carrière pendant une vingtaine d’années, elle fait un come-back en 1968 en reprenant “Riquita (jolie fleur de java)”, une chanson des années 1920. « Georgette n’a pratiquement enregistré que des reprises. Elle avait inventé le terme “cover” avant qu’il n’arrive jusque chez nous », plaisante Didier Ouvrard. Elle en vendra 450.000 exemplaires et prendra la première place du Hit Parade. En 1969, elle passe même à l’Olympia avec Antoine.

Jusque dans les années 90, elle fut l’une des invitées régulières de “La Chance aux Chansons”, l’émission de Pascal Sevran. En 2004, l’animateur lui avait remis la légion d’honneur.

La chanteuse s’est éteinte chez elle à l’Isle-Adam (Val d’Oise) dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 95 ans, entourée de ses enfants et petits-enfants, a indiqué la maison de disques Marianne Mélodie.

« Elle respirait la joie de vivre, Georgette. Qu’elle aimait rire ! Elle n’avait que des rires à distribuer. C’était un éclat de rire, Georgette ! », raconte Didier Ouvrard. « Chaque jour, à 16 heures, elle buvait une coupe de champagne. C’était sa grande récréation ! »

Nicolas Dewaelheyns.

« À Bruxelles, elle s’était fait draguer par Maurice Chevalier »

« Lors d’un concert à Bruxelles où elle faisait sa première partie, Maurice Chevalier n’arrêtait pas de la draguer », nous raconte Didier Ouvrard. « Il l’avait invitée à danser un slow sur scène. Elle trouvait que c’était bien de s’afficher avec Maurice Chevalier et elle avait accepté. Bien des années plus tard, elle se souvenait que le personnage avait des pellicules sur les épaules. Et elle en riait aux éclats. »

Article soirmag - 10/03/2013

Présentation

  • : Le blog des Amis de Pascal Sevran
  • : Ce blog a été crée afin de perpétuer la mémoire de Pascal Sevran au travers de sa vie et de son oeuvre tant audiovisuelle que littéraire.
  • Contact

Renseignements

En cas de difficultés pour publier un commentaire ou pour toute autre remarque, merci de me contacter avec le formulaire contact ci-dessus.

Pascal Sevran sur Facebook

Anciens Articles